Clinique de la Vision La Rochelle

Hypermétropie

Tout comprendre sur l’Hypermétropie.

Qu'est-ce que l'Hypermétropie ?

Le port de correction optique (lunettes et lentilles) chez l’hypermétrope sera nécessaire en fonction de l’importance de l’amétropie ainsi que l’âge du patient. Cela passe par la tolérance à ajuster afin de supprimer l’anomalie (strabisme accommodatif, fatigue oculaire sur écran, en fin de journée avec maux de tête…) et bien entendu dès lors que la baisse de vision est patente. La correction chirurgicale devient alors valide en fonction de ces paramètres. D’ailleurs la suppression de l’hypermétropie permettra d’éviter l’apparition plus rapide de la baisse de vision de près c’est à dire la survenue de la presbytie. Après 45 ans, un protocole chirurgical passera par une prise en charge double de l’hypermétropie associée à la presbytie forte utilisant différentes techniques dont le Presby-Lasik, la mini-monovision et les chirurgies implantatoires intra-oculaires selon l’âge et la présence d’une cataracte.

À l’inverse de l’œil myope, l’œil hypermétrope est plus court que la normale et/ou la cornée est aplatie. L’image de l’objet observé se projette en arrière de la rétine. Il en résulte une vision floue de près. Avec l’âge, le patient hypermétrope note également une vision floue de loin.

Certains patients parviennent à compenser par l’accommodation, mais cette capacité diminue au fil des années.
Comme pour la myopie, l’hypermétropie est mesurée en dioptries. C’est le signe + qui est utilisé. Les catégories d’hypermétropie vont de minime à forte (nombre de dioptries élevé).

La correction possible

La correction de l’hypermétropie se fait par un verre ou une lentille convergente.

La réponse chirurgicale

On obtient un effet optique comparable en augmentant chirurgicalement le bombement central de la cornée.